UA-211787305-1
 
Rechercher

12 Clés pour réussir sa reconversion

De plus en plus de personnes envisagent de changer d’orientation professionnelle, de se reconvertir, afin de trouver plus de sens à leur vie professionnelle et plus d’équilibre dans leur vie. Pourtant, seulement la moitié des personnes qui souhaitent changer d’orientation le font réellement. La reconversion est une démarche qui demande du temps, de l’énergie, de la constance... Il n’est pas si simple de quitter une situation stable et rassurante, même si elle est parfois non satisfaisante, pour aller vers l’inconnu.

Un projet de reconversion fait sortir de sa zone de confort et peut avoir des incidences sur un certain nombre de paramètres, avec des implications sur l’ensemble de notre équilibre de vie (équilibre familial, niveau de revenus, incertitude devant les choix à faire,...). Pour que la reconversion aboutisse à un succès, les enjeux et les risques doivent être évalués et correspondre à une réelle envie.

Une démarche adaptée et par étape permet de baliser le terrain pour réduire l’incertitude, avancer en confiance, et accomplir ce que vous avez vraiment envie de réaliser.


Clé 1 – Définir quelles sont les raisons profondes de l’envie de changement

A certains moments de sa vie professionnelle, on se sent moins motivé par son travail, on a envie de renouveau, on subit des pressions et du stress, on peut ressentir de l’anxiété ou de l’inquiétude devant l’absence de perspectives ou devant un futur incertain. Ces émotions peuvent traduire le besoin de changer de voie. Il est important de ressentir au fond de soi à quel besoin correspond l’envie de changer : dans certains cas, un changement de poste ou d’entreprise peut suffire à améliorer notre motivation. Dans d’autres cas, l’envie de changer correspond à une envie de changement plus profonde, et on envisage de changer d’orientation professionnelle. Dans d’autres situations encore, l’envie de changer amène à revoir l’ensemble de ses choix de vie et la reconversion s’inscrit dans une réflexion plus profonde sur l’équilibre de vie.


Clé 2 – Savoir si c’est le « bon moment » pour se reconvertir

Il n’y a pas de réponse magique à cette question, ce serait trop simple. Pour chacun « le bon moment » est différent. Si votre projet repose sur une profonde motivation, pas simplement sur une envie d’échapper à votre situation actuelle mais sur une réelle envie de reconversion, avec des objectifs clairement définis et un plan d’action étayé et chiffré, évalué quantitativement mais également qualitativement, alors cela peut être VOTRE « bon moment ». Et ceci indépendamment des questions d’âge ou des avis des autres...


Clé 3 - Partir de la connaissance de soi pour visualiser son projet

Pour être réussie, la réflexion autour de votre nouveau projet doit partir de « vous ». Il faut bien sûr faire le point sur vos compétences professionnelles, vos savoirs, vos savoir-faire, vos savoir-être. Mais la démarche prendre en compte les éléments suivants:

- Creuser vos aspirations profondes : qu’avez-vous envie d’accomplir ? De quoi voulez-vous être fier ? Qu’est-ce qui est le plus important pour vous ? Quelle contribution voulez-vous apporter au monde ?

- Identifier vos forces et vos ressources : Qu’aimez-vous vraiment faire ? Quels sont vos talents et vos forces ? Quels sont vos valeurs et vos besoins ? Comment trouver plus de sens à votre travail ?

- Explorer vos ressentis : être attentif aux émotions que certaines situations provoquent en vous : dans quelle situation ressentez-vous de la joie et de l’excitation, dans quelles autres situations plutôt de l’abattement ou du stress ? Qu’est-ce qui vous porte ? Qu’est-ce qui vous fait vibrer ? Quelles sont les activités qui vous font oublier la notion du temps et vous mettent dans une énergie positive ?

- Vous montrer curieux et ouvert : percevoir les petits signes du destin, être attentif aux synchronicités, faire confiance à votre intuition.


Clé 4 – Dessiner le projet qui vous ressemble

Allez-vous choisir une reconversion pour trouver un emploi salarié dans une nouvelle branche, ou bien allez-vous envisager un projet de création d’activité ? Si vous envisagez un statut d’indépendant, il est important d’appréhender la prise de risques en termes de connaissance du marché, de clients potentiels à cibler et à contacter, de démarches commerciales, de conditions de travail plus solitaires, de responsabilité financière, ... et d’évaluer dans quelle mesure ce statut peut vous correspondre

Envisager et chiffrer les moyens nécessaires (administratifs, humains, financiers, ...) vous permettra de prendre vos décisions avec plus de confiance. Une préparation détaillée en amont vous permettra d’avancer avec plus de certitude vers la concrétisation de votre projet. De quelles ressources aurez-vous besoin ? Quelles seront vos étapes ? Si vous êtes en poste actuellement, comment allez-vous procéder ?

Envisager les répercussions de votre projet sur les autres aspects de votre vie, les effets positifs mais également les implications sur votre organisation personnelle, votre vie familiale, vos revenus, votre vie sociale, vos loisirs,... Il est important de s’assurer du soutien des personnes qui partagent votre vie et qui seront impactées par votre décision de reconversion.


Clé 5 – Vérifier la viabilité et la faisabilité du projet

La démarche de reconversion nécessite de se confronter à la réalité du marché du travail. Cette étape incontournable permet de vérifier que ce ou ces métiers correspondent à des débouchés et des besoins existants ou en développement sur le marché du travail, s’assurer que cette mission que vous avez identifiée vous procurera de belles perspectives professionnelles et vous permettra de trouver un emploi (si vous souhaitez être salarié) et/ou des clients (si vous envisagez une création d’activité indépendante) afin de pouvoir véritablement vivre de votre passion.

Mettre en place une démarche « d’enquête » auprès de professionnels du secteur visé afin de mieux connaitre la réalité du métier envisagé, les conditions de travail, les voies d’accès, ... Si vous testez une idée de produit ou de service, il peut être intéressant de confronter votre idée à des consommateurs potentiels, dans votre entourage et à l’extérieur.

En fonction du projet, il s’agit aussi d’évaluer un plan de financement et d’investissement prenant en compte les différentes étapes. Ce plan doit intégrer vos éventuels besoins de formation, notamment si la nouvelle activité envisagée nécessite des compétences particulières que vous devez acquérir ou approfondir, ou dans certains cas une démarche d’agrément ou de certification.


Clé 6 - Partager avec des personnes de confiance

Identifier quelles personnes pourront vous soutenir dans l’aventure : proches, famille, amis, coach...

S’il est important de partager son idée, il faut aussi faire attention à vous entourer des « bonnes personnes » et à ne pas vous laisser influencer par des personnes qui, n’étant pas à votre place, pourraient se montrer critiques tout simplement parce que ce projet est le vôtre et pas le leur, ou parce qu’elles laissent parler leurs peurs qui ne sont pas les vôtres. Votre projet vous appartient et vous correspond, et il serait dommage de vous laisser influencer par des commentaires de personnes dont la perspective est personnelle, et qui en tout cas ne sont pas à votre place.

S’entourer de personnes, des proches ou des professionnels, qui sauront vous écouter, vous encourager, vous supporter, vous accompagner, vous féliciter, renforcera votre motivation et votre confiance pour avancer. Travailler en partenariat avec un professionnel qui vous soutiendra sans jugement, sans interférence émotionnelle et sans a priori dans l’élaboration de votre projet peut vous permettre de vous exprimer de façon authentique et d’avancer dans un « safe space », un espace bienveillant et sans jugement.

Partager également avec des personnes qui sont dans la même dynamique et la même démarche de reconversion permet d’échanger, de se sentir moins isolé, de découvrir d’autres perspectives.


Clé 7 – Se lancer et passer à l’action

Prendre le temps de se préparer est vivement recommandé, notamment en se posant les bonnes questions pour envisager les différentes hypothèses. En revanche, il est important à un moment donné de passer à l’action afin de ne pas laisser le projet dormir dans votre tête ou dans un tiroir. Se fixer des étapes-clés, avec des points intermédiaires, permet de mettre en place des actions de façon progressive et de finalement avancer vers la réalisation concrète de vos objectifs. Il sera toujours possible de réévaluer et d’ajuster ces objectifs en fonction des avancements, mais au moins vous serez passé à la mise en œuvre et votre projet ne sera pas resté un rêve inachevé.

Des peurs d’origine diverses peuvent parfois empêcher de passer à l’action : peur de l’inconnu, peur de l’insécurité financière, peur du changement de statut, peur du regard des autres, peur de réussir,... Si toutes ces sources d’inquiétudes permettent d’anticiper les différentes hypothèses, elles ne doivent pas vous empêcher de démarrer... Les moments de doute sont nombreux, et normaux, mais il faut les relativiser, et ajouter une dose d’optimisme à sa préparation, pour éviter le risque de ne jamais se sentir suffisamment préparé et de finalement ne rien mettre en place.


Clé 8 - Accepter les éventuels revers comme source d’apprentissage

Apprendre d’une expérience est toujours possible. Un projet de reconversion qui ne donne pas les résultats escomptés est une épreuve à surmonter, avec le risque de perdre de la confiance en soi, de perdre financièrement et surtout de générer du stress, de l’anxiété, de la déception,... Mais on apprend toujours. On apprend ce qui a bien fonctionné, et pourquoi cela n’a pas marché comme on le souhaitait. On apprend sur soi et on apprend à utiliser ses ressources, et à rebondir... On a eu le courage de tenter et c’est déjà une belle preuve de caractère et de motivation... Dans tous les cas, prendre du recul sur l’expérience permet d’envisager comment on pourra faire autrement la prochaine fois.


Clé 9 - Envisager un plan B... juste au cas où...

S’il est important de croire à votre projet et de tout mettre en œuvre avec méthode et créativité pour le mettre en route et le développer, il importe de garder un regard objectif, et de savoir faire évoluer le projet au fil des découvertes et des avancées. Il est tout aussi important, dans une reconversion, d’avoir en tête également une solution de repli au cas où le projet initial n’aboutirait pas. Cela permet d’avoir moins de pression et de se consacrer plus sereinement à la mise en place de ce projet qui vous inspire. Si le projet aboutit, tant mieux, et s’il n’aboutit pas, vous aurez une solution alternative.


Clé 10 – Croire en soi et ne pas se comparer

Chacun suit son chemin, avec ses forces, ses ressources, et son potentiel unique, et les comparaisons ne servent à rien. Certains modèles de réussites peuvent vous inspirer bien sûr, mais il est important d’avancer à votre rythme, avec votre propre vision de ce que vous avez envie, vous, de réaliser. Votre projet doit être le vôtre et c’est vous qui le mettez en œuvre.


Clé 11 – Prendre soin de soi

Faire des pauses, se donner le temps de respirer, de se poser dans le moment présent. Ce ne sera pas du temps perdu, mais bien au contraire cela vous permettra de vous connecter à vous-même, de libérer votre énergie et de donner plus libre cours à votre créativité.


Clé 12 – Cultiver un état d’esprit positif et optimiste

Croire en soi est la condition du succès. Plus vous croyez en votre réussite, plus il y a de chances que vous réussissiez, et si vous visualisez votre succès, vous y parviendrez. Quels que soient les obstacles à surmonter, un état d’esprit positif augmente considérablement les chances de réussir ce projet qui vous tient tant à cœur !



Parvenir à trouver une nouvelle voie professionnelle, une nouvelle voie d’épanouissement est un cheminement qui demande de l’optimisme et de l’énergie positive, de la patience, de la curiosité, une capacité à se remettre en question, du courage pour affronter l’incertitude et sortir de sa zone de confort, ... Mais c’est un cheminement qui, outre l’épanouissement professionnel, peut avoir des répercussions positives sur tous les domaines de votre vie, et par là, contribuer à votre équilibre global et à votre sensation de bonheur.