Rechercher

Trouver la lumière à travers les nuages...

On a tendance à penser que certaines émotions sont « positives » et que d’autres, « négatives », ne servent à rien. La colère, la tristesse, l’anxiété, le stress, ne sont là, nous semble-t’il, que pour nous polluer la vie et nous empêcher d’être heureux. Alors on se dit qu’on voudrait bien les enfouir au plus profond de notre cœur, les effacer de notre tête, les oublier et les faire disparaître. On n’a pas envie de se sentir triste ou vulnérable ou malheureux ou en colère, et c’est bien normal!


Et pourtant, ces émotions qui nous empoisonnent, qui nous empêchent de nous sentir bien, elles sont aussi là pour nous parler, pour nous alerter sur ce qui est vraiment important pour nous, pour nous faire comprendre ce qui compte vraiment, pour nous aider à cerner nos valeurs et nos besoins, pour nous montrer ce qui nous touche vraiment.

On peut s’en servir comme d’un guide d’aide à la décision car elles nous montrent ce dont notre cœur a vraiment envie, ce qui est vraiment important pour nous et qui mérite que l’on donne notre énergie.

On en prend conscience en se posant un instant et en s’interrogeant :

- Comment je me sens là, maintenant, dans cette situation ?

- Quelles sont mes sensations physiques en ce moment ?

- Qu’est ce que je suis en train de me dire ou de penser qui peut expliquer ce que je ressens ?


Il ne s’agit pas de faire du positivisme forcé ! Parfois, on se sent triste, ça fait mal, et on se dit que même si, dans le fond, cette expérience va nous permettre de mieux nous connaître, et même si cela va nous permettre de développer notre résilience et de devenir plus fort, et bien, là, tout de suite, c’est douloureux ! Et si la première étape passe par l’observation de ce que l’on ressent, la deuxième peut être de comprendre pourquoi on se sent malheureux ou en colère, et la troisième étape sera d’accepter : accepter d’être vulnérable, accepter d’être moins fort que ce que l’on voudrait. C’est ce chemin qui nous permettra de lâcher prise, puis de rebondir en trouvant en nous la force d’aller de l’avant, de trouver les ressources pour choisir notre attitude dans cette situation et pour avancer vers nos objectifs.


C’est en se connaissant mieux, en prenant conscience de ce qui nous affecte, et en comprenant pourquoi, que l’on saura ce qui mérite vraiment que l’on se remette en mouvement.

Ces émotions qui nous perturbent, eh bien elles sont justement là pour nous guider dans notre vie.

Mais pour qu’elles remplissent correctement leur rôle, il faut les écouter, être indulgent avec soi-même, il faut se donner du temps, s’autoriser ces moments de tristesse, de doute, de colère, pour pouvoir les dépasser. Cela nous permet d'avancer, et finalement de faire de ces émotions nos alliées dans nos choix personnels et professionnels.





Sylvie MALGRANGE

Lausanne, Suisse

Spécialiste en accompagnement à la transition 

pour les femmes qui souhaitent vivre le changement positivement et sereinement

Contact : sylvie@moveperspective.com

               + 41 76 455 37 29

  • Facebook Social Icon